Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 10 arrow Effoh Clément EHORA - La déconstruction narrative dans En attendant le vote des bêtes sauvages :...

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Effoh Clément EHORA - La déconstruction narrative dans En attendant le vote des bêtes sauvages :... Version imprimable Suggérer par mail
14-01-2013
La déconstruction narrative dans En attendant le vote des bêtes sauvages :
une nouvelle logique du discours

 
 

 
Effoh Clément EHORA
,
Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire,
Chercheur-associé à FRED / Limoges (France)
 
Introduction
Si l’on part du principe selon lequel le récit est un enchaînement chronologique et logique des
événements narrés, l’on peut inférer qu’En attendant le vote des bêtes sauvages est un « anti-récit » ou un
« récit à l’envers », dans la mesure où le récit commence par la fin de l’histoire, tourne sur lui-même et
s’attelle, au moyen de la narration, précisément de digressions rétrospectives ou analepses, à retracer le
cheminement ayant conduit à l’état initial. Le récit est décousu, discontinu, éclaté, déconstruit ; et le texte un
concentré de récits. Le roman s’ouvre effet par un début in media res qui tente de récupérer la totalité de
l’antécédent narratif. Il s’ensuit une déconstruction narrative résultant à la fois de la rupture entre l’ordre de
l’histoire et celui de la narration ainsi que de l’hybridation des discours, des formes et des genres.