Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 12 arrow Effoh Clément EHORA - La coexistence concurrentielle de l’oralité et de la scripturalité: pour une

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Effoh Clément EHORA - La coexistence concurrentielle de l’oralité et de la scripturalité: pour une Version imprimable Suggérer par mail
04-12-2013
Effoh Clément EHORA,
Université Alassane Ouattara de Bouaké, Côte d’Ivoire,
 
Introduction
 
Chercheur-associé à FRED / Limoges (France)
L’œuvre romanesque africaine résulte de la rencontre des civilisations
occidentale et africaine. De plus, elle est profondément marquée par le clivage des
cultures orales et écrites. Aussi se situe-t-elle, à en croire Nora-Alexandra Kazi-Tani
(1995), « au carrefour de l’oral et de l’écrit ». Pour le dire autrement dit, dans le corps
des romans africains, deux ordres de discours (l’oral et l’écrit) et deux modalités
d’énonciation (l’oralité et la scripturalité), dont les systèmes de production, de
transmission et de consommation diffèrent, se rencontrent, s’affrontent et
s’enrichissent réciproquement.