Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 12 arrow Abou SANGARE - La dette métaphysique des droits de l’homme

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Abou SANGARE - La dette métaphysique des droits de l’homme Version imprimable Suggérer par mail
04-12-2013
Abou SANGARE
Département de philosophie
Université Alassane Ouattara
 
Introduction
    
La question des droits de l’homme est, aujourd’hui,  si omniprésente dans le quotidien des
hommes qu’il est devenu plus que nécessaire pour le philosophe de la (re)inscrire  dans son
champ d’investigation afin de la (re)évaluer comme il convient. Mais qu’est-ce que, pour un
métaphysicien, (re)évaluer convenablement les droits de l’homme, sinon les questionner en
direction de leur fondement aux fins de rappeler et rendre manifestes les présupposés
métaphysiques qui les sous-tendent ? Comment les droits de l’homme peuvent-ils se
maintenir comme tels en ne dépassant pas le simple discours spatial et temporel pour,
essentiellement, s’enraciner dans un élan vital dont les principes sont immuables et éternels ?