Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numero 15 arrow Obou Mathieu TCHETCHE - Automédication au paracétamol en Côte d’Ivoire et usages thérapeutiques...

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Obou Mathieu TCHETCHE - Automédication au paracétamol en Côte d’Ivoire et usages thérapeutiques... Version imprimable Suggérer par mail
15-12-2014
Automédication au paracétamol en Côte d’Ivoire et usages thérapeutiques néo-traditionnels associés
 
Obou Mathieu TCHETCHE
Socio-anthropologue de la santé
 Université Alassane OUATTARA-Bouaké
E-mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 Introduction

L’automédication est présentée comme le fait pour une personne de « choisir et d’utiliser un
médicament pour soigner une affection ou un symptôme qu’elle a elle-même identifié »
(OMS, 2000 citée par Baumelou et Coulomb, 2007). Selon Raynaud (2008), le recours à
l’automédication concerne plus souvent les personnes d’âge actif, plutôt en bonne santé, et qui
appartiennent à des milieux sociaux et culturels plutôt favorisés.  Ainsi, la problématique de
l’automédication reste d’actualité dans le monde entier. Déjà au sein des pays du nord, elle
représentait en France 7,6% du marché pharmaceutique global, 11,2% en Allemagne, 12,3%
au Royaume Uni et 14% en Belgique pour l’année 2012 (Baumelou et Coulomb, idem).