Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numero 16 arrow Stevens Brou Gbaley Bernaud, L’héritage einsteinien dans la philosophie de Gaston Bachelard

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Stevens Brou Gbaley Bernaud, L’héritage einsteinien dans la philosophie de Gaston Bachelard Version imprimable Suggérer par mail
02-11-2015
L’héritage Einsteinien dans la philosophie de Gaston Bachelard
Stevens BROU Gbaley Bernaud 
 
Université Alassane Ouattara de Bouaké, Côte d’Ivoire
 
Introduction 
 
L’exigence de l’histoire des sciences nous oblige à reconnaître que la connaissance en
général et la connaissance épistémologique en particulier ne naissent pas ex-nihilo. Autrement
dit, en remontant la chaîne de l’histoire des idées, force est de reconnaître que chaque penseur
hérite de ses prédécesseurs et cherche à rendre plus crédible son savoir. La raison historique
peut être entendue, dès lors, comme un discours hérité et vérifié d’un précurseur. La raison
fondamentalement philosophique est que sans référence à l’histoire de la philosophie, à un
auteur ou à une théorie de la connaissance, la méditation serait une méditation sur le vide et
sans relation à l’histoire. Cet héritage peut être une histoire sanctionnée (critique ou rupture),
ou une continuité (élargissement).