Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Actes du colloque Mémoire, oubli et réconciliation arrow Dr Clément PAGNET Doh, Dire pour vivre ou valeur catharsis du chant: L’exemple de Pahin Lenou, poete

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Dr Clément PAGNET Doh, Dire pour vivre ou valeur catharsis du chant: L’exemple de Pahin Lenou, poete Version imprimable Suggérer par mail
20-02-2017
Dire pour vivre ou valeur catharsis du chant:
L’exemple de Pahin Lenou, poete traditionnel We1.
Dr Clément PAGNET Doh
Université Félix Houphouet Boigny
pclems@yahoo. fr
 
Résumé: La Côte d’Ivoire a connu une guerre civile, qui a bouleversé le pays entier pendant une décénie. Les populations autrefois conviviales, ont vécu chacune dans sa région, une douloureuse expérience qui a semé pour longtemps la méfiance entre elles. Particulièrement, le peuple wè qui sans être partie prenante dans ce conflit au départ, a payé un lourd tribut. Les artistes chanteurs de cette région sinistrée par des atrocités indicibles, essaient par leurs productions de ressasser ces faits, pour les fixer dans la mémoire collective. Non pas pour faire germer le grain d’une future vengeance, mais pour en faire un repère, et essayer de guérir le peuple traumatisé par tant de malheur. Nous verrons à travers ce texte, comment l’artiste tout en stigmatisant les dérives guerrières des envahisseurs, tente de consoler ce peuple profondément marqué, tout en implorant aussi son pardon. Il donne ainsi à son art, une dimension catharsis qui est aussi une des principales pertinences de la poésie.