Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Actes du colloque Mémoire, oubli et réconciliation arrow Kouamé SAYNI, La vérité sur la traite : La saison de l’ombre (2013) de Leonora Miano

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Kouamé SAYNI, La vérité sur la traite : La saison de l’ombre (2013) de Leonora Miano Version imprimable Suggérer par mail
20-02-2017
La vérité sur la traite : La saison de l’ombre (2013) de Leonora Miano
Kouamé SAYNI
Etudes américaines,
Université Alassane Ouattara
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
 
Résumé : L’histoire des Africains et leurs premiers contacts avec les occidentaux, entre le 15e et le 19e siècle, est au coeur d’un débat permanent sur fond d’accusation en raison de la cupidité des occidentaux qui ont fait des Africains l’objet d’un commerce entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique. Mais depuis l’ouverture de certaines archives notamment américaines, le débat a pris la forme d’une quête de la vérité parce qu’il est de plus en plus établi que les Africains ont participé au trafic. Sans vouloir engager la polémique sur le sujet, la romancière camerounaise Léonora Miano dévoile sa vision sur ce passé africain et européen à travers un roman intitulé La saison de l’ombre (2013) dont la trame porte sur la vie d’un peuple virtuel de l’Afrique subsaharienne, les Mulongo, pris dans la tourmente par l’avènement des « hommes venus de l’étranger par les eaux » et par un trafic d’êtres humains auquel participent les Bwele et les Isedu, leurs voisins. C’est ce trafic qui recadre de façon inexorable la question de la responsabilité des Africains dans le commerce triangulaire, faisant ainsi du roman de L. Miano l’espace d’un échange entre Africains et Africains Américains autour de leur mémoire douloureuse commune.