Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 22 arrow Tiéba KARAMOKO , « Le corps-marché1 » : une autre facette de la rationalité instrumentale

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Tiéba KARAMOKO , « Le corps-marché1 » : une autre facette de la rationalité instrumentale Version imprimable Suggérer par mail
09-01-2018
« Le corps-marché 1  » : une autre facette de la rationalité instrumentale
Tiéba KARAMOKO 
Université Alassane Ouattara 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

Résumé : Le concept de « corps-marché » auquel Céline Lafontaine a donné vie, exprime une 
modalité nouvelle de l’économie capitaliste mondiale. Cette modalité prend forme dans la
bioéconomie  telle que promue par l’OCDE dont le crédo est l’exploitation, à des fins de
productivité financière, de l’application des biotechnologies aux matières organiques vivantes,
plus particulièrement, au corps humain. En faisant de ce dernier la nouvelle source de
matières premières, la bioéconomie, s’appuyant sur le progrès extraordinaire de la médecine
devenue biomédecine, prolonge les ruses de la rationalité instrumentale conceptualisée par
l’École de Francfort, notamment par Horkheimer et Adorno. L’ambition de ce texte est alors
d’éclairer les ressorts idéologiques et épistémologiques communs aux rationalités
instrumentale et bioéconomique et de proposer des pistes éthiques susceptibles d’atténuer la
réification humaine commune aux deux rationalités.