Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 23 arrow Nanou Pierre BROU, Le problème du bonheur des états et la recherche de la meilleure forme de gouvern

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Nanou Pierre BROU, Le problème du bonheur des états et la recherche de la meilleure forme de gouvern Version imprimable Suggérer par mail
02-10-2018

Le problème du bonheur des états et la recherche de la meilleure forme de gouvernement politique chez Platon

Nanou Pierre BROU

 Université Alassane OUATTARA- Côte d’Ivoire

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Résumé: Les États et les hommes aspirent au bonheur comme bien suprême de l’humanité. Si pour certains, l’on peut y accéder par le progrès de la science et de la technologie, pour d’autres, l’accès au bonheur est lié à la possession de biens matériels. En ce qui concerne Platon, il y a un lien étroit entre bonheur et politique. Pour qu’une cité soit heureuse, il faut qu’elle soit bien gouvernée. La monarchie royale apparaît aux yeux de Platon comme la meilleure forme de gouvernement politique capable de contribuer au bonheur des États. En nous appuyant sur la méthode analytico-critique et la méthode comparative, nous indiquerons d’une part, comment Platon met en exergue les limites de certaines formes de gouvernement et les avantages du gouvernement monarchique et d’autre part, faire un bilan de la démocratie en Afrique afin de voir dans quelle mesure, au regard des réalités africaines, s’il ne serait pas avantageux d’opter pour la monarchie.    

Mots clés: Bien, Bonheur, Corruption, Gouvernement, Instabilité, Mal, Philosophe-roi.

Abstract: States and men aspire to happiness as the supreme good of humanity. If for some, it can be accessed through the progress of science and technology, for others, the access to happiness is linked to the possession of material goods. As far as Plato is concerned, there is a close link between happiness and politics. For a city to be happy, it must be well governed. The royal monarchy thus appears to him as the best form of political government capable of contributing to the happiness of the states. On the basis of analytic-critical method and the comparative method, we will indicate, on the one hand, how Plato highlights the limits of certain forms of government and the advantages of monarchical government, and on the other hand, to take stock of African democracy to see to what extent, in the light of African realities, it would not be advantageous to opt for the monarchy.

Keywords: Well, Happiness, Corruption, Government, Instability, Evil, Philosopher-king, Politics

 

 

 

Lire ou Télécharger l'article en entier [PDF]