Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 24 arrow Tiéba KARAMOKO, L’homme du numérique : entre progrès et régression

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Tiéba KARAMOKO, L’homme du numérique : entre progrès et régression Version imprimable Suggérer par mail
08-01-2019

L’homme du numérique : entre progrès et régression 

Tiéba KARAMOKO

Université Alassane Ouattara

(Bouaké-Côte d’Ivoire)

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 

Résumé: Le XXIe  siècle est celui du triomphe des technologies numériques dont la caractéristique fondamentale, cristallisée dans l’Internet, est la mise en réseau des individualités et de leurs contenus de vie. Cette inflation communicationnelle qui innerve tous les aspects de l’existence de l’homme, n’échappe cependant pas à la dialectique de la raison, de sorte que son fulgurant succès, en termes d’impacts social, politique, technologique et épistémique, se paie forcement d’une régression. La monétisation des données personnelles, le bradage de la vie privée, la servitude volontaire exacerbée par une visibilité nocive, la dépossession de soi, la liberté illusoire, la massification et la superficialisation du savoir, la virtualisation de l’existence, etc. sont autant de dérives qui montrent aussi le triste sort de l’homme du numérique.

Ainsi, cette contribution examine-t-elle l’ambivalence congénitale de la connectivité permanente ou du devenir-numérique de l’homme afin d’accompagner, avec responsabilité et continence, son irréversible immersion dans le monde virtuel.

Mots clés : Ambivalence, Internet, Liberté, Numérique, Progrès, Régression, Virtuel.

 

Abstract: The twenty-first century witnesses the triumph of digital technologies whose fundamental characteristic, crystallized in the Internet, is the networking of individuals and their life contents. This communicational inflation, which irrigates all aspects of human existence, does not escape from the dialectic of reason. As a result, its dazzling success, in terms of social, political, technological and epistemic impacts, inevitably leads to a form of regression. The monetization of personal data, the loss of privacy, voluntary servitude exacerbated by harmful visibility, self-dispossession, illusory freedom, an increase and superficiality of knowledge, a virtualization of existence, etc. are all outcomes that also show the sad fate of the digital man.

This contribution examines the congenital ambivalence of the permanent connectivity or the future of the digitalization of man in order to accompany, with responsibility and resistance, his irreversible immersion in the virtual world.

Keywords: ambivalence, Internet, liberty, digital, progress, regression, virtual

 

 Lire ou Télécharger l'article en entier [PDF]