Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 29 arrow Moussa SANGARE, Adon Simon AFFESSI, Le conseiller agricole à l’épreuve dans un contexte d’institutio

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Moussa SANGARE, Adon Simon AFFESSI, Le conseiller agricole à l’épreuve dans un contexte d’institutio Version imprimable Suggérer par mail
25-07-2021

Le conseiller agricole à lépreuve dans un contexte dinstitutionnalisation

des formes de la filière coton en Côte d’Ivoire

 

 

Moussa SANGARE

Université Peleforo Gon Coulibaly (Côte dIvoire)

sangaremoussa40@yahoo.fr

 

Adon Simon AFFESSI

Université Peleforo Gon Coulibaly (Côte dIvoire)

 

Nanfouhoro Paul-Kévin OUATTARA Université Peleforo Gon Coulibaly (Côte dIvoire)

 

 

 

Résu: Plusieurs acteurs interviennent dans la chaine de production du coton en Côte dIvoire. Le conseiller agricole y joue un le essentiel, mais son impact est peu perceptible. Cette étude examine les logiques du faible suivi quotidien des producteurs de coton par les conseillers agricoles. Des guides dentretiens individuels ainsi que des focus group auprès des acteurs  clés  de  la  filière  du  coton  (Conseillers  agricoles,  responsables  Inter  Coton, responsables des Directions Régionales, Superviseurs, producteurs de coton) montrent que les reformes intentionnelles, notamment la méthode « training and visit », le désengagement de l’État de la filière agricole, la privatisation de la CIDT ayant favorisé l’arrivée des sociétés cotonnières  privées,  l’adoption  du  conseil  agricole  externalisé  dans  la  Filre  Coton expliquent le faible suivi des cotonculteurs. Ces réformes ont eu une incidence sur la fonction du conseiller agricole car elles ont accru son travail. En outre, l’enquête vèle que les normes d’encadrement élaborées par les différents acteurs de la filière coton ne sont pas respeces par  la  majorité  des  sociétés  cotonnières.  Sans  compter  que  les  tâches  administratives auxquelles  les  conseillers  agricoles  sont  soumis  prennent  de  plus  en  plus  le  pas  sur  la proximi sociale auprès des producteurs de coton. Tout ceci a finalement entraîné la baisse significative de l’efficacité du conseiller agricole.

 

Mots clés : coton, conseiller agricole, paysan, socté cotonnre

 

Abstract: Several actors intervene in the steps of cotton production in Ivory Coast. The agricultural advisor plays an important role but his impact is not seen enough. This study is examining the principles of the weak daily monitoring of cotton producers by the agricultural advisors. Some individual interview guides and those of target groups among the actors of cotton sector (zone advisors, inter cotton managers, heads of regional offices, supervisors, cotton’s producers) show that the intentional reforms particularly the method of training and visit,  government  retreat  from  agricultural  sector,  the  privatization  of  ICTD  that  allows creation of private cotton companies and adoption of externalized agricultural council explain the weak monitoring of cotton farmers.  These changes have had an impact on the work of the agricultural advisor since they raise his task. Moreover, the investigation reveals that the supervision’s standards established by the different actors of cotton sector are not respected by most of cotton companies. Without forgetting that the administrative responsibilities, to which agricultural advisors are submitted, are more and more replacing the social proximity (assistance) to cotton producers. Finally, all this has resulted in a significant drop of efficiency of the agricultural advisor.

 

Keywords: cotton, agricultural advisor, farmer, coton compan

 

 

 

Lire ou télécharger le texte entier (fichier pdf)