Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 29 arrow Victor KPAN, Le modèle de décentralisation des régions espagnoles : une solution aux crises post- él

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Victor KPAN, Le modèle de décentralisation des régions espagnoles : une solution aux crises post- él Version imprimable Suggérer par mail
25-07-2021

Le mole de décentralisation des régions espagnoles : une solution aux crises post- électorales en Côte d’Ivoire

 

Victor KPAN

 

Enseignant-Chercheur, Département dEspagnol Université Alassane Ouattara Victkpan1@hotmail.com

Résu:   Contrairement   à   l’Espagne   qui   a   octroyé   la   libre      administration   et l’indépendance financre à ses gions, le transfert des compétences   aux collectivités territoriales  en  Côte  dIvoire  n’a  pas  é accompag par  des  moyens  financiers équivalents. LEtat est resté le premier pourvoyeur en dotation budgétaire. En plus, la recentralisation des ressources de ces collectivités territoriales par les services du Ministère en charge de l’Economie et des Finances  leur a enlevé tout pouvoir dautonomie. Du coup, la décentralisation qui devait faire  des chefs- lieux de département de véritables pôles de développement et permettre aux hommes politiques d’accéder à des postes électifs  sur leur territoire nest plus attrayante. Ces cadres de ces gions, une fois élus au niveau local, abandonnent leur poste et s’installent à   la capitale en quête d’un poste ministériel ou présidentiel plus juteux. Ce qui entraine des élections très disputées ou des camps s’affrontent  verbalement et souvent physiquement.

 

Mots clés: Décentralisation, transfert, compétences, collectivités locales, élection.

 

Resumen: A diferencia de España, que ha concedido a sus regiones una   libre administración e independencia financiera, la transferencia de competencias a las autoridades locales y regionales en Costa de Marfil no ha ido acompañada de medios financieros equivalentes. El Estado ha seguido siendo el principal proveedor de recursos presupuestarios. Por otra parte, la recentralización de los recursos de estas colectividades locales por los servicios del Ministerio de Economía y Finanzas les ha quitado su poder de autonomía. Como resultado, la descentralización, que se suponía que convertiría a las capitales de departamento en verdaderos centros de desarrollo y permitiría a los políticos ocupar cargos electivos en sus territorios, ya no resulta atractiva. Estos ejecutivos de estas regiones, una vez elegidos a nivel local, abandonan sus puestos y se trasladan a la capital en busca de un puesto ministerial o presidencial más jugoso. Esto lleva a elecciones muy disputadas o a enfrentamientos verbales y a menudo físicos.

 

Palabras claves: Descentralización, traspaso, competencias, colectividades locales, elección.

 

 

 

 

 

 


Lire ou télécharger le texte entier (fichier pdf)