Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 19 arrow Dr Yvette Onibon DOUBOGAN, Harcèlement sexuel dans l’espace universitaire au Bénin: Représentations,

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Dr Yvette Onibon DOUBOGAN, Harcèlement sexuel dans l’espace universitaire au Bénin: Représentations, Version imprimable Suggérer par mail
20-01-2017
Harcèlement sexuel dans l’espace universitaire au Bénin:
Représentations, facettes et implications sociales
Dr Yvette Onibon DOUBOGAN,
Département de Sociologie-Anthropologie,
Université de Parakou, Bénin,
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Dr Elisabeth HOFMANN, MCF,
Université de Bordeaux Montaigne (IATU/STC) et LAM, France,
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Résumé: Cette recherche analyse les perceptions sociales du harcèlement sexuel, ainsi que ses différentes facettes et implications sociales en milieu universitaire au Bénin. Elle adopte une démarche méthodologique essentiellement qualitative qui exploite pour la collecte des informations la recherche documentaire, l'entretiensemi-structuré, le récit de vie et l'observation directe. L'échantillon de la recherche est constitué de 46 personnes sélectionnées par choix raisonné. L'analyse de contenu thématique a permis le traitement des informations. La triangulation des données et leur analyse dans la perspective théorique de l'individualisme méthodologique de Boudon (2002) révèle que le harcèlement sexuel est perçu comme un "phénomène banal"par la quasi-totalité des enseignants. Ces derniers justifient leur attitude par le fait que les filles béninoises ont une culture de résistance aux avances des hommes, résistances qui demandent à être dépassées. Le harcèlement sexuel se présente sous diverses formesqui le rend complexe et dynamique. Les conséquences du harcèlement sexuel sont lourdes pour les étudiantes, car elles peuvent aller de la détérioration de la qualité de l'enseignement à l’échec académique en passant par des difficultés d'intégrationprofessionnelle des étudiantes au cas où elles cèdent aux pressions du harceleur.