Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow numéro 26 arrow Dr Kahou Albert DJE BI, La télévision publique en Côte d’Ivoire : moyen de gouvernance de l’Etat et

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Dr Kahou Albert DJE BI, La télévision publique en Côte d’Ivoire : moyen de gouvernance de l’Etat et Version imprimable Suggérer par mail
31-12-2019
La télévision publique en Côte d’Ivoire : moyen de gouvernance
de l’Etat et objet de convoitise des organisations politiques 
Dr Kahou Albert DJE BI
Maitre-Assistant 
Université Alassane Ouattara 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

Résumé: « La télévision est une activité chronophage puisqu’il s’agit de la deuxième 
activité de la vie de l’homme après le sommeil mais avant le travail » (Ch. Leteinturier et
R. Le Champion, 2009 : 25). Les médias de nos jours, sont devenus le passage obligé de
toute prise de position publique, que ce soient des hommes politiques comme des
citoyens ordinaires. De ce point de vue, dans les jeunes démocraties, comme c’est le cas
en Côte d’Ivoire, la télévision nationale devient un enjeu très stratégique non seulement
pour le pouvoir en place, mais aussi pour les forces vives de la nation.  Chaque entité
mise sur sa capacité attractive et populaire pour se faire entendre, se faire comprendre et
fédérer les citoyens à leur cause. C’est un véritable enjeu du pouvoir. Le média télévision
est sujet à toutes sortes de convoitises possibles. Nous envisageons à travers cette
contribution, montrer comment le pouvoir s’en sert pour gouverner et ensuite, nous allons
relever les griefs que les partis politiques de l’opposition ont et comment ils dénoncent la
quasi mainmise des gouvernants sur ce média de service public. Nous envisageons de
faire en sorte que l’Etat ivoirien fasse de la télévision nationale, un média au service de
l’intérêt public, accessible à tous.  
Mots clés : Média télévision ; bonne gouvernance ; convoitise ; organisations politiques ;
pouvoir d’Etat.  
Abstract: Television is a time-consuming activity because it is the second activity in
human life after sleep but before work (Ch. Leteinturier and R. Le Champion, 2009: 25).
The media today have become the obligatory passage of any public position, whether
politicians or ordinary citizens. From this point of view, in the young democracies as is
the case in Côte d'Ivoire, national television is becoming a very strategic issue not only
for the power in place, but also for the vital forces of the nation. Each entity relies on its
attractive and popular capacity to make itself heard, to make itself understood and to
federate citizens to their cause. This is a real power issue. The television media is subject
to all sorts of possible desires. We aim through this contribution, at showing how the
rulers use it as power to govern and then, we will highlight   the grievances that political
parties of the opposition have and how they denounce the quasi-grip of the rulers over
this public service media. A contribution that will enable the State of Côte d'Ivoire to
make national television, a media serving the public interest, will complete our dynamic 
reflection. 
 
Keywords: Television media; better governance; greed; political organizations; state
power.