Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow numéro 26 arrow Lamoussa TIAHO, Pour une écriture de l’immigration et de l’altérite dans la littérature africaine

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Lamoussa TIAHO, Pour une écriture de l’immigration et de l’altérite dans la littérature africaine Version imprimable Suggérer par mail
31-12-2019
Pour une écriture de l’immigration et de l’altérite dans la littérature africaine 
Lamoussa TIAHO, Maître-assistant
Laboratoire, Littératures, Espaces et Sociétés(LLES)
Université Ouaga I Joseph KI-ZERBO (Burkina Faso) 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir                                                                                                    
Résumé : Un nouveau champ littéraire semble occuper une place prépondérante dans les 
récentes productions littéraires africaines. Il s’agit de cette littérature qui s’intéresse de plus en
plus aux mouvements migratoires qu’effectuent les africains du Sud en direction des pays du
Nord .Si ce phénomène n’est pas du tout nouveau dans l’histoire littéraire africaine, il reste tout
de même qu’il a emprunté ces derniers temps de nouvelles proportions inquiétantes jamais
vécues avec des enjeux multiformes sur les plans politique, économique, social et culturel.
L’altérité aux relents racistes et xénophobiques s’invite le plus souvent dans ce nouveau contexte
des flux migratoires du Sud qui ne cessent d’envahir un Occident qui semble être en perte de
vitesse dans la résolution de ses propres crises sociétales. 
L’objectif principal de la présente réflexion est d’analyser la problématique de l’immigration et
de l’altérité à travers quelques œuvres africaines qui en parlent. Par voie de conséquence, nous
tenterons  d’expliquer comment des écrivains  comme Isaac Bazié, Alain Mabanckou,Calixthe
Beyala   et bien d’autres encore abordent ces sujets et quels types  de solutions envisagent-ils
face  aux nouveaux phénomènes émergents relatifs à l’immigration dans un contexte de
globalisation et de mondialisation dans les rapports Nord  Sud.   
Mots clés : altérité, immigration, flux migratoire, mondialisation, globalisation. 
                               
Abstract: A new literary field seems to occupy a prominent place in recent Africa literary
productions. It is the literature which is more and more interested in the migratory movements of
Africans towards the North countries. If this phenomenon is not new at all in our literary history, 
it is nevertheless a fact that it has lately taken on new disturbing proportions never seen before 
with multiform stakes at the political, economic, social and cultural levels. Otherness with racist
and xenophobic whiffs is most often invoked in this new context of migratory flows from the
South, which constantly invade a West that seems to be losing momentum in the resolution of its
own community crises. 
The main objective of the present reflection is to analyze the issue of immigration and otherness
through some African works that speak about it. Consequently, we will try to explain how
writers like Isaac BAZIE, Alain MABANCKOU, Calixthe BEYALA and many others broach
these topics and what types of solutions they are envisaging against new emerging phenomena
related to immigration in a context of globalization in North-South relations.   
Key words: otherness, immigration, migratory flow, globalization.