Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow numéro 26 arrow Tanoh Linda Danielle ADJE Epse BAH, L’esthétique de la représentation filmique dans les œuvres d’Ala

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Tanoh Linda Danielle ADJE Epse BAH, L’esthétique de la représentation filmique dans les œuvres d’Ala Version imprimable Suggérer par mail
31-12-2019
L’esthétique de la représentation filmique dans les œuvres
d’Alain Robbe-Grillet 
 
Tanoh Linda Danielle ADJE Epse BAH
Université Alassane Ouattara
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  
Résumé: Qu’un roman soit traduit ou produit sous la forme d’un film est une pratique
assez courante depuis la naissance du cinéma. Mais l’enjeu de cette étude est de
dévoiler un autre angle de la relation entre le récit et le film à travers ce que nous donne
à voir/lire Alain Robbe-Grillet dans ses ciné-romans, L’année dernière à
Marienbad (1961) et L’Immortelle (1963). L’objectif de cette étude est de rendre
compte de cette esthétique de l’écriture romanesque de Robbe-Grillet qui fait cohabiter
récit et film ou fait féconder le récit par le film. En effet, à l’aide des méthodes
narratologique, sociologique et phénoménologique, nous démontrons que la plume de
l’auteur se donne à présenter notre vie comme une succession d’images mentales
provenant d’une caméra. 

Mots clés: Roman, Récit, Film, Monde, Description, Perception. 
 
 
Abstract : Whether a novel is translated or represented in the form of a film is a fairly
common practice since the birth of cinema. But, the purpose of this study is to reveal
another angle of the relationship between the narrative and the film as it can be seen or
read in Alain Robbe-Grillet’s L’année dernière à Marienbad (1961) and L’Immortelle
(1963). This paper aims at exposing the aesthetic of Robbe-Grillet’s novelistic writing
which brings together the narrative and the film or makes the narrative engender the
film. In fact, by using narratological, sociological and phenomenological methods we
have been able to demonstrate how the author’s pen succeeds in depicting our life as a
succession of mental images coming from a camera.
 
Key-words: Novel, Narration, Film, World, Description, Perception.