Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 27 arrow Jean Denis NASSALANG, De la communion défaillante à une confluence de discours dans Les Racines du

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Jean Denis NASSALANG, De la communion défaillante à une confluence de discours dans Les Racines du Version imprimable Suggérer par mail
11-08-2020

De la communion défaillante à une confluence de discours

dans Les Racines du ciel, 1956, de Romain Gary

Jean Denis NASSALANG

Maître-Assistant, Département de Didactique des Lettres de la Faculté des Sciences et   Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF),

Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal).

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Résumé: Ce présent article est motivé par notre dessein de démontrer comment les horreurs commises par l’homme ont suscité des sentiments d’impuissance, voire de réévaluation de la condition humaine. Les séquelles des deux guerres mondiales adjointes aux besoins d’idées nouvelles et à l’évanescence des frontières sémantiques n’ont pas seulement dénaturé la figure du monde, mais ils ont entrainé un cortège de souffrances et un individualisme écœurant que les œuvres de Romain Gary ont essayé d’analyser. Le personnel de Les Racines du ciel, indigné par certains agissements humains qui les fourvoient essaient de se projeter sur les éléphants pour exprimer une possibilité de survie de l’homme. Ce décrépit de la dignité humaine sous-tend un climat suspicieux qui infecte les relations, les propos et complexifie la narration.

Mots clés: crise, discours, écriture, guerre, humanité, narration.

 

 

Lire ou Télécharger l'article en entier [PDF]  

Dernière mise à jour : ( 11-08-2020 )