Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 27 arrow Ahmadou Siendou KONATÉ, Postmodernist Binarism and African Anti-Colonialist Discourse

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Ahmadou Siendou KONATÉ, Postmodernist Binarism and African Anti-Colonialist Discourse Version imprimable Suggérer par mail
11-08-2020

Postmodernist Binarism and African Anti-Colonialist Discourse

Ahmadou Siendou KONATÉ

Felix Houphouet-Boigny University

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Abstract: Using Heidegger’s notions of being and nothing and how this plays into binary oppositionality, this article looks at the binarism presiding over European colonial and imperialist rationality in Africa. In fact, the Us/Them hierarchization of peoples and cultures resulted in the resolve of those feeling such powerful that they could invade the space of the ostensibly weak and impose a Eurocentric worldview now seen as universal and normal. To this binarism, there have been mitigated and yet successful attempts made by some African writers and critics to reverse the table of laws, thereby reasserting the people once peripheralized and positing them as of one the various centers of power needed in order to induce cultural solidarity and respect, cohesion and peace no less fundamental for a “glocal” space.

Keywords: Africa, self, alterity, colonialism, discourse, global, local, language, voice

 

Résumé: Cette contribution s’appuie sur les notions de l’Etre et le Néant chez Heidegger et comment cette opposition s’est inscrite dans le discours impérialiste et colonial européen en Afrique. La hiérarchisation des peuples et des cultures a travers le binaire Nous/Eux fut et continue d’être le levier servant à l’immixtion occidentale pour imposer la manière de voir européenne à l’Afrique, manière qui est érigée en norme universelle. Cette étude montre comment un contre-discours a été produit par certains écrivains africains afin de permettre que la  solidarité culturelle, le respect mutuel, la cohésion et la paix soient la condition de possibilité d’un espace d’interaction entre le global et le local placée sous le vocable du « glocal ».

Mots-Clés: Afrique, soi, altérité, colonialisme, discours, global, local, langue, voix

 

 

 Lire ou Télécharger l'article en entier [PDF]  

Dernière mise à jour : ( 11-08-2020 )