Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow Numéro 19 arrow Innocent DJOKOURI, Le paralangage comme surface et profondeur du Discours rapporté. Analyse de Monnè

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Innocent DJOKOURI, Le paralangage comme surface et profondeur du Discours rapporté. Analyse de Monnè Version imprimable Suggérer par mail
20-01-2017
Le paralangage comme surface et profondeur du Discours rapporté.
Analyse de Monnè, outrages défis et Les soleils des indépendances.
Innocent DJOKOURI
Université Peleforo Gon Coulibaly (Korhogo)
Côte d’Ivoire
E-mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Résumé : Cet article se donne pour objet de montrer que le discours manipulé dans le cadre du discours rapporté ne se limite pas au discours de la parole, et que le contenu du mot "discours" dans le vocable "Discours rapporté" transcende le niveau verbal. Il subsume tous les autres types de discours produits en dehors de la parole: le discours du langage écrit et celui du langage non-verbal. Tous ces discours à la fois silencieux et bruyants peuvent être objets de transferts divers au même titre que la parole. S'appuyant sur le discours paralinguistique et prenant pour prétexte deux romans d'Ahmadou Kourouma, il détermine et met en exergue les différentes formes d'expression littéraire engendrées par l'association du paralangage et du discours cité dans le processus de la circulation, du transfert et de la transposition du discours.