Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow numéro 26 arrow Jean-Marie Andoh GBAKRE, L’ethos de démocrate dans le plaidoyer d’un accusé orateur : Analyse discu

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Jean-Marie Andoh GBAKRE, L’ethos de démocrate dans le plaidoyer d’un accusé orateur : Analyse discu Version imprimable Suggérer par mail
31-12-2019
L’ethos de démocrate dans le plaidoyer d’un accusé orateur : 
Analyse discursive 
 
Jean-Marie Andoh GBAKRE
Université Péléforo Gon Coulibaly 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  
Résumé : L’ethos est l’image que l’orateur projette de sa personne pendant son discours. La
réflexion ici met cette image en relation avec celle qui a été conçue de l’orateur avant son
discours -ethos prédiscursif-. La démocratie est un mode de gouvernance qui privilégie la
souveraineté du peuple. Sont décryptées, les valeurs morales promues sous la forme de
preuves discursives chez l’accusé orateur Laurent Gbagbo
1
lors de son discours du 28 Février
2013 à la Cour Pénale Internationale. Comment dans son plaidoyer, Laurent Gbagbo
déconstruit-il l’accusation qui lui est portée à travers la prééminence de ses valeurs
démocratiques? Les notions d’ethos et de démocratie sont d’abord définies. Ensuite, l’ethos
de démocrate est montré. Enfin, la révélation des caractères de l’orateur comme des données
efficaces susceptibles d’influencer le verdict du procès en faveur de l’accusé finalisent la
réflexion.  
 
Mots clés : ethos prédiscursif, ethos discursif, démocratie, persuasion, liberté.
 
Abstract: The ethos is the image that the speaker projects from his person during his speech.
The reflection here puts this image in relation with that which was conceived of the speaker
before his discourse -ethos precursive-. Democracy is a mode of governance that favors the
sovereignty of the people. Are deciphered, the moral values promoted in the form of
discursive evidence in the accused speaker Laurent Gbagbo during his speech of 28 February
2013 to the International Criminal Court. How in his plea, Laurent Gbagbo deconstructs the
accusation that is brought to him through the pre-eminence of its democratic values? The
notions of ethos and democracy are first defined. Then the democrat ethos is shown. Finally,
the revelation of the speaker's character as effective data likely to influence the verdict of the
trial in favor of the accused finalizes the reflection. 
 
Key words: prediscursive ethos, discursive ethos, democracy, persuasion, freedom.