Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Articles arrow numéro 26 arrow Stevens Gbaley Bernaud BROU, Les révolutions : quand le non écrit l’histoire des sciences

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Stevens Gbaley Bernaud BROU, Les révolutions : quand le non écrit l’histoire des sciences Version imprimable Suggérer par mail
31-12-2019
Les révolutions : quand le non écrit l’histoire des sciences 
Stevens Gbaley Bernaud BROU
Université Alassane Ouattara (Bouaké-Côte d’Ivoire) 
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Résumé : Le non
1
 fait-il la pluie et le beau temps dans les révolutions scientifiques ? Une
observation de la marche de l’histoire des sciences montre que c’est par le non que les
théories et les systèmes se succèdent dans l’histoire. Le non se révèle comme le fondement
des révolutions. Il met fin à de longues périodes de dictature de théories ou de vérités pour
faire place à d’autres. Cette recherche montre que le non permet de révolutionner l’histoire
des sciences sans que les systèmes désuets ne disparaissent complètement. Le non sous-tend
les théories à venir comme substrat invisible d’une révolution. De la sorte, dire non à une
théorie millénaire, c’est révolutionner l’histoire des sciences. 
Mots-clés : disparaître, histoire des sciences, non, révolution scientifique, théorie, vérité.
Abstract: Does no make the rain and the good weather in scientific revolutions? An 
observation of the walk of the history of sciences shows that it is by not that the theories and
the systems follow one another in the history. Not appears like the base of the revolutions. It
puts an end to long periods of dictatorship of theories or truths to make place with others. This
research shows that not allows to revolutionize the history of sciences without the obsolete
systems not disappearing completely. Not underlies the theories to come like invisible
substrate from a revolution.This way, statement not with a thousand-year-old theory, it is to
revolutionize the history of sciences. 
Key words: Disappear, history of sciences, no, scientific revolution, theory, truth.